Le monument aux morts de Vernoil

Quand on arrive à l’ancienne école, c’est le point de repère pour se diriger dans la bonne direction. Il est en effet installé à l’emplacement des anciennes halles du Moyen-Age, à un carrefour vers les villages voisins, à proximité immédiate de l’église et de jolies maisons anciennes. Mais je vous invite à vous en approcher à pied pour mieux le découvrir.

Comme la plupart de ces stèles funéraires, ce monument a été commandé, sculpté et inaugurè dans les années qui ont suivi la première guerre mondiale, pour honorer les soldats morts pour la France, jeunes gens issus de presque tous les villages français et souvent enterrés au loin ou disparus. Ce monument a été inauguré le 14 août 1921.

Le monument aux morts de Vernoil-le-Fourrier, sculpté dans la pierre de tuffeau, pierre calcaire tendre, extraite dans la région, et matériau principal de la plupart des bâtiments du Val de Loire.

L’inscription est « Gloire à nos héros ». Le poilu survivant, sans doute blessé car il s’appuie sur une canne, reçoit un bouquet de fleurs d’une petite fille.

Cette statue est signée par un élève du sculpteur Falguière : Georges Delpérier, installé en Touraine pour suivre son épouse, à l’Ecole Normale Supérieure de Tours.

C’est une sculpture pacifiste sans arme, sans doute à vocation pédagogique, car comme tous les monuments aux morts réalisés par ce sculpteur, elle ne comporte pas d’armes, et met souvent en scène des enfants reconnaissants .
Voir sa biographie et les autres monuments réalisés :
https://monumentsmorts.univ-lille.fr/auteur/1324/delperiergeorges
Les piliers en forme d’obus et la chaîne qui entoure le parterre de fleurs, ont probablement été ajoutés ultérieurement par la commune, et probablement pas tout fait dans l’esprit du sculpteur.

J’ai trouvé dans mes recherches une photo de l’inauguration par le sculpteur lui-même d’un autre monument d’inspiration très semblable, avec un personnage de femme et peut-être une couronne de lauriers en plus, monument situé à Neuillé Pont-Pierre à 50 kms de Vernoil, en direction de Tours. Je mets le lien ci-dessous.

Photo de l’inauguration par le sculpteur à Neuillé Pont Pierre

Pierre et Lumière : visites des hauts lieux d’Anjou

Ce site installé dans une carrière troglodyte, en bordure du Thouet, à proximité immédiate de Saumur, vous fait visiter en une après midi les plus célèbres monuments d’Anjou, sculptés dans la pierre de tuffeau, et mis en lumière, pour vous révéler des détails . Ce parc miniature d’églises, villes et villages met en valeur quelques éléments d’architecture du Val de Loire construits entre le Xème et le XIIIè siècle.

La visite commence à proximité par la petite église romane de Saint Hilaire, saint Florent que vous aurez sans doute longé en arrivant au site, puis Trèves, Cunault, le château d’Angers, le clocher tors du vieil Baugé.

Une partie de l’exposition, montre l’évolution du travail du sculpteur sur l’église du Thoureil, entre l’ébauche sur le bloc de pierre, les premieres découpes, à 5 étapes différentes, et le résultat final.

Le plus spectaculaire est sans doute la ville de Saumur se reflétant sur un plan d’eau, figurant la Loire. L’oeuvre est construite en creusant la roche dans une anfractuosité humide d’au moins 3 mètres de long. Le sculpteur précise dans le livret vendu par le site, qu’il a fait d’innombrables allers et retours en cuissardes pour vérifier la perspective, depuis l’entrée de la grotte et sa sculpture.

La visite continue entre autres vers Montsoreau puis la Touraine, avec l’abbaye de Bourgueil, Chinon, avec les fortifications de la ville, les maisons et le pont. Cette sculpure comme celle de Saumur, est, elle aussi, creusée dans une cavité de la grotte troglodytique. On finit la visite par les dentelles gothiques de la cathédrale de Tours …

Une belle tranche d’Histoire ! Et le livret très pédagogique donne envie d’aller voir sur place les modèles !

Pendant les vacances scolaires, des animations pour apprendre à sculpter la pierre sont organisées.

  • st Hilaire-st Florent

L’église et le prieuré de Vernoil

A quelques mètres de notre maison de vacances, se trouvent l’église romane du XIIe siècle et le prieuré du XVe siècle, tous deux bâtiments classés, fleurons du patrimoine architectural du village.

Le clocher de l’église qui était dans des temps anciens connu comme le plus haut clocher d’Anjou, s’est effondré en décembre 1711 après un tremblement de terre, épargnant heureusement curé et paroissiens.
Aussi a-t-il depuis le 18ème siècle été reconstruit non en pierres comme à l’origine, mais en ardoises sur une splendide charpente. Il a désormais une forme hexagonale ramassée mais, somme toute, assez élégante, peu conforme à la largeur de ses murs, et a maintenant une position moins dominante dans la région.
La commune s’est engagée depuis plusieurs années sur un lourd programme de restauration de cet édifice.

Lors des journées européennes du patrimoine 2019, les 21 et 22 septembre, l’église sera ouverte pour des visites libres et gratuites de 10h à 18h les deux jours.

Je vous présente des photos de l’intérieur de l’église encore en cours de travaux : la magnifique voûte en bois, badigeonnée à la chaux qui conserve la luminosité intérieure de l’église, la nef en attendant ses bancs, le transept et la sacristie…

Presque adossé à l’église, le prieuré du XVème siècle avec sa tour hexagonale et sa suite de maisons s’adossant les unes aux autres.

A l’arrière du prieuré, s’étend le jardin public fleuri, avec ses pelouses et ses boulodromes, rendez vous des joueurs de pétanque de Vernoil.

  • Clocher initial de l'église

Le beau Panorama du château de Saumur

Si vous passez dans l’après-midi ou la soirée à Saumur, allez admirer le panorama du château de Saumur. Vous garez votre voiture en bord de Loire sur un parking au pied des remparts et commencez l’assaut !
Cela commence par une petite volée de marches pour décourager les cyclistes, mais ensuite la montée se fait en pente douce par un petit chemin sécurisé qui serpente sur la roche sur laquelle sont bâties les fortifications.
Chemin faisant, vous avez des belles vues sur les bords de Loire.
Quand vous arrivez au pied du château, vous en avez alors plein la vue : d’un côté le château bordé par un arpent de vigne, de l’autre la Loire, les ponts de Saumur, l’ile entre les ponts. c’est magnifique.
Vous pouvez vous rafraîchir à la buvette bien nommée : le panorama, ou franchir le pont-levis et préférer les guinguettes à l’intérieur des remparts.

  • Au pied des remparts - The ramparts

Ensuite, vous pouvez continuer la visite de l’intérieur du château, si l’heure le permet encore, ou vous contenter comme nous de l’enceinte du château et ses points de vue fabuleux. Vos enfants ou vous même pourrez vous déguiser en chevalier l’instant de la photo !
Pour les paresseux, on peut accéder à l’esplanade du château en voiture, mais c’est moins pittoresque

Exposition au musée Jules Desbois

En 2018, se déroule au musée Jules Desbois une exposition  « Sublime déchéance »  qui intègre aux sculptures de l’enfant du pays de Parçay les pins, des oeuvres de ses amis Auguste Rodin et Camille Claudel sur le thème du vieillissement et de la mort, avec le courant du réalisme dans la sculpture du XIXe siècle.

En passant sur la route de Noyant vers Vernoil, je m’étais toujours demandée ce qu’était ce musée situé dans la campagne angevine, eh bien, cette année, à l’occasion de cette exposition et la visite guidée que m’a gentiment fait la jeune femme à l’accueil du musée, voilà, je l’ai découvert !

Visites guidées du musée Jules-Desbois et de l’exposition « Desbois, Rodin, Claudel – Sublime déchéance » tous les mercredis à 15h (jusqu’au 22 août 2018)

Jules Desbois, né à Parçay les pins, à quelques mètres de son musée, était un ami, jeune collaborateur et confrère d’Auguste Rodin, et de Camille Claudel dont il partageait la vision de la sculpture réaliste, et non académique.

Après la guerre de 14, il a bénéficié du regain d’intérêt pour la sculpture, pour des commandes officielles de municipalités, qui voulaient avec cet art asseoir les figures de la IIIe République, les hommages aux soldats morts pour la France, et offrir au plus grand nombre des symboles forts du régime.

Une belle collection de petits soldats

A moins de 10 kilomètres de l’ancienne école en direction de Bourgueil, se trouve la dernière fabrique de soldats de plomb en France (CBG Mignot), qui expose la collection de figurines de son ancien patron.

Près de 300 000 pièces, avec une très large représentation de soldats de l’Empire aux uniformes chamarrés, mais aussi des animaux, des personnages de cirque, des pompiers, des chasseurs ou des baigneurs. Les personnages sont mis en scène avec le décor intérieur des boites rouges dessinés par l’entreprise.
La visite commence au rez de chaussée avec un échantillon de la collection, des moules et des ustensiles d’époque, et se poursuit au 1er étage avec des vidéos et les vitrines de la collection.
Les figurines de plomb continuent à être fabriqués à la main à l’aide des milliers de moules du patrimoine de l’entreprise, ébarbés, assemblés et peints à la main
Les mardis, jeudis et vendredis, vous pourrez voir la peintre des petits soldats sur son poste de travail au rez-de-chaussée, et emporter quelques souvenirs.
Prévoir 30 à 40 minutes, ouvert de 9h à 12h, 13h30 à 16h30 du lundi au vendredi
https://www.cbgmignot.com

Gizeux

Le plus grand château de la Loire habité par une famille se situe à environ 10kms de l’Ancienne Ecole
http://www.chateaudegizeux.com

des visites costumées pour les enfants, les ateliers l’après midi pendant les vacances scolaires, vos enfants pourront s’occuper pendant que vous visiterez la galerie des châteaux, les communs, les jardins avec une visite guidée ou votre audioguide.
des visites aux chandelles sont prévues le mardi soir

Turquant

Situé a une vingtaine de kilomètres du gite l’Ancienne École, en passant par les bois et La Breille les pins, ce petit village viticole est connu pour ses maisons troglodytes : deux bons restaurants (l’Hélianthe, le Bistroglo) y sont d’ailleurs installés, si vous voulez tester l’ambiance de ce type d’installation au coeur de la roche.

Vous trouvez aussi à Turquant le musée de la Pomme Tapée, lui aussi installé dans la falaise, qui retrace les secrets de fabrication d’une spécialité culinaire de la région.

Abbaye de Fontevraud

Située à 25 kilomètres de notre location de vacances en passant par les bois de La Breille les pins, vous devriez visiter le site de l’abbaye célèbre pour les gisants de la famille Plantagenêt dont Aliénor d’Aquitaine et Richard Coeur de Lion qui sont enterrés dans l’église abbatiale.
Le cloître monumental et la très curieuse tour des cuisines